SOUTIEN AUX FEMMES

Atelier 1

Faire la différence entre l'estime du SOI versus l'estime de SOI!

Le SOI peut être considéré comme l’instance parfaite qui habite chaque être humain et le pousse vers son accomplissement. 
Un soi SAIN, est toujours en Expansion. La juste considération de son SOI donne un sentiment de dignité. 
L’estime du SOI est liée à nos actes. Si nous avons confiance en nous, c’est parce que nous savons faire telle chose sans peur excessive d’échouer, et sans craindre le regard des autres. 
L’estime du SOI c’est aussi la somme de petits succès. Elle peut se développer que si on réussit à surmonter ces deux obstacles : la résignation, et la critique. 
Tandis que l’estime de SOI, est un terme qui est plus ambigu. Il peut faire penser a du narcissisme ou de l’égocentrisme ou de l’autopromotion, ou au chemin pour devenir une personnalité. 
Je préfère parler de l’estime de SOI pour distinguer clairement cet apprentissage des processus de l’ego. 

Atelier 2 – 3

La reprogrammation de nos pensées

C’est d’abord et avant tout de revoir tout notre système de pensées. Comment fonctionne-t-il ?
Est-ce que c’est vrai que nos pensées sont comme des aimants ?
La reprogrammation c’est de bien prendre conscience et de refaire la trajectoire de nos pensées en affirmant positivement qui nous sommes et ce qu’est la vie dans notre propre perception, et non pas celle des autres !
Nos pensées sont les balises de ce que nous pensons de nous, si nous nous voyons comme des êtres incorrects, toute notre estime de soi en est atteinte.
Par une programmation positive nous décidons de porter nos propres lunettes et de voir notre vie à son meilleur.

Atelier 4-5

L'enfant Intérieur

De plus en plus d’individus ont oublié leur enfant intérieur. 
Dès notre naissance, les adultes dans notre vie nous forcent à être normal comme eux. Avec le temps, nous adoptons Une personnalité pour répondre aux demandes des adultes.
Devenus adultes, nous oublions donc ou presque notre individualité première – NÔTRE JE SUIS-. En observant le comportement des adultes vis-à-vis des enfants qui insistent à être eux-mêmes, 
il est facile de constater comment l’enfant intérieur de ces adultes a lui aussi été profondément refoulé. 
Ce refoulement de l’enfant intérieur écrase la spontanéité, la joie de vivre, la créativité, l’authenticité, la capacité de s’exprimer, la confiance en l’univers, la capacité d’être naturel ainsi que le respect de soi ce qui touche inévitablement l’estime de soi. Nous apprendrons à le revisiter cet enfant-là.

Atelier 6

Bilan de vie

Tout comme dans une entreprise a surface d’achats, chaque année, son propriétaire regarde et analyse ce qu’il a vendu et ce qui est resté sur ses tablettes, puis il fait le ménage et garder ce qui se vend le mieux, et se débarrasse de ce qu’il ne vend pas.  Nous, nous avons besoin comme être humain d’aller revisiter notre histoire 
de vie au complet au moins une fois dans sa vie, pour vraiment reconnaitre ce qui nous appartient et délaisser ce qui ne nous appartient pas. Dresser son inventaire, 
son bilan de vie, c’est se permettre une nouvelle liberté et une grande joie de vivre puisque nous allons enfin connaître la personne réelle que nous sommes et non rester la personne 
que tout le monde ait voulu que l’on soit!

Atelier 7-8

Le Pardon

Le pardon est un mot rempli de divinité, mais aussi très flou, et souvent teinté de mauvais souvenirs, connoté à la religion, qu’il est donc important de clarifier.
Nous avons tous(tes) vécu des événements qui nous ont blessé(e)s, quel que soit l’âge d’une personne, ou la gravité des faits. 
Que ce soit pendant l’enfance, l’adolescence, l’âge adulte…, notre cœur, a certaines de ces blessures sont toujours à vif même sur le tard. Il nous suffit de penser à telle personne ou de se remémorer les actes, les faits, pour nous sentir submergé(e)s par la tristesse ou la colère…
Le processus du pardon va nous aider à nettoyer, à laver ces blessures et surtout à les cicatriser. Alors certes, la cicatrice sera toujours “visible” sur notre cœur mais elle deviendra indolore, elle ne nous impactera plus. On pourra même la regarder avec tendresse.
L’acte de pardonner est donc un mouvement libérateur pour nous !
Parfois, nous pensons être indifférent(e). Nous avons vraiment l’impression de ne pas avoir été impacté(e) par quelque chose mais c’est en fait un leurre. Mais nous nous sommes simplement déconnectés(e), nous avons choisi – inconsciemment, bien sûr- de couper le lien mental/du cœur, pour minimiser la douleur. Alors certes, on coupe des liens, avec les gens avec des personnes toxiques, mais en faisant ça, je me coupe aussi de ce que je pourrais vivre avec les gens que j’aime, car un cœur, guéri est un cœur capable d’aimer pleinement. C’est pourquoi le pardon est un cadeau que l’on se fait à soi-même, mais aussi aux autres. Enfin, le pardon est un soin dans le but est d’agir à cœur ouvert.  Et faire le choix de pardonner, c’est faire le choix de guérir en son cœur.
Le Pardon est un acte divin, et non un acte humain. Car accepter ce que l’on est, ça prend beaucoup beaucoup d’Amour, et cet amour se trouve dans notre partie divine nourrit par une vie spirituelle active!